Plan climat énergie

Plan climat énergie

 

 

D'ici fin 2018, SQY doit se doter d'un Plan Climat Air Energie Territorial, un outil intercommunal pour lutter et s'adapter au changement climatique sur notre territoire. Une démarche ambitieuse et innovante qui commence aujourd'hui.

 

Face au réchauffement climatique planétaire, la communauté d’agglomération de SQY avait organisé en 2013 un premier plan climat. Aujourd’hui, la loi relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte (TECV) impose de mettre en place un PCAET. Ce nouveau plan climat, dans la continuité du vote de 2013, permettra de freiner le changement climatique, d’anticiper ses impacts pour mieux s’y préparer, d’améliorer la qualité de l’air et d’encourager l’utilisation d’énergies renouvelables.

Le projet « orchestré » par le Service Agenda 21/Développement durable de l’agglomération concernera les douze communes de SaintQuentin-en-Yvelines. Il s’agit de mobiliser et sensibiliser tous les acteurs, des entreprises aux citoyens. Le plan sera soutenu par des partenaires avec différentes agences environnementales (Agence Locale de l’Energie et de Climat (ALEC), Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie (ADEME), Club Climat Energie SQY) ainsi qu’avec des entreprises locales, des institutions, et des acteurs de la recherche sur le climat établis sur le territoire. La population saint-quentinoise sera aussi un acteur important de ces actions puisqu’elle peut, depuis le mois de mai et jusqu’en octobre, s’exprimer sur le sujet en répondant à la concertation numérique via le site www.sqy.fr. Le projet, qui mettra deux ans à se concrétiser, aura une durée d’application de six ans. Il définira des objectifs et un plan d’actions à mettre en œuvre.

 

Avancées énergétiques

La loi TECV de 2015 prévoit, grâce aux mises en place de plans de type PCAET, différentes avancées énergétiques sur le territoire français pour 2030. Parmi ces prévisions, une réduction de 40% des gaz à effet de serre par rapport à 1990, une baisse de 20% de la consommation énergétique par rapport à 2012 et une croissance de plus de 30% de la consommation d’énergies renouvelables. La région Île-de-France a défini ses objectifs pour l’année 2020. Elle envisage pour la région, une baisse de 28% des émissions de gaz à effet de serre, une amélioration de 20% de l’efficacité énergétique ainsi qu’une augmentation de plus de 11% de la production d’énergies renouvelables.

 

AGENDA 21, une compétence intercommunale

Depuis de nombreuses années, Maurepas est engagée dans une démarche de développement durable notamment grâce à la mise en place d’un Agenda 21, label renouvelé en 2016. Maurepas a intégré la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines le 1er janvier 2016. Dans un souci de cohérence et de réussite des actions, l’Agenda 21 est donc désormais mis en œuvre à l’échelon intercommunal.