Les éco-gestes

Des gestes simples du quotidien, que chacun de nous peut adopter pour diminuer son impact sur l’environnement.
 

Des bonnes raisons d’adopter l’éco-conduite :

Le transport représente la deuxième source d’émission de gaz à effet de serre en France et une part importante des consommations des ménages.
Passer à l’éco-conduite, c’est 10% d‘économie de carburant et moins de bruit, de stress, d'accicents.
 

Comment ça marche ?

  • Adoptez une conduite douce : un démarrage à froid augmente la consommation de carburant d'environ 50 % sur le premier km.
  • Passez les vitesses rapidement : il s'agit de passer les vitesses sans les pousser. La consommation est moindre en cinquième vitesse qu'en troisième donc inutile de faire ronfler le moteur !
  • Gardez une vitesse constante : les accélérations brutales sont mauvaises pour le moteur et consomment davantage de carburant. En ville, une conduite agressive peut faire augmenter de 40 % la consommation de carburant !
  • Conduisez sans surcharger inutilement votre véhicule : plus la voiture est lourde, plus elle consomme d'énergie. Ainsi, un coffre de toit génère une surconsommation de 17%, un porte-vélo de 35 %, une barre de toits de 28 %.
  • Anticipez ! : pas la peine d'accélérer pour freiner quelques mètres plus loin. Une conduite apaisée, c'est moins de consommation d'énergie, moins de CO2, moins d'énervement. Cela limite également le risque d'accident.
  • Coupez le contact à l’arrêt : lorsqu'un véhicule est à l'arrêt, il est recommandé de couper le contact. Au-delà de 30 secondes au ralenti, le moteur d'un véhicule aura consommé plus d'énergie que s'il est arrêté puis redémarré.
  • Utilisez la clim’ avec modération : l'utilisation de la climatisation fait perdre de la puissance. La surconsommation annuelle de carburant due à la climatisation se situe entre 3 et 5 % en France.
  • Vérifiez l’état des pneus : des pneus sous-gonflés s'usent plus vite et augmentent la consommation de carburant. Il convient de vérifier leur pression tous les mois ou tous les 500 kilomètres.

_________________________________________________________________________

Les AMAP

Une AMAP (Association pour le maintien de l’agriculture paysanne) est un partenariat solidaire entre un ou plusieurs agriculteurs et des consom’acteurs. L’agriculteur va livrer chaque semaine ses produits frais et de saison.

Les objectifs

  1. Créer du lien social entre les consommateurs et les agriculteurs
  2. Apporter une sécurité financière aux agriculteurs qui s’engagent dans une démarche de développement durable
  3. Favoriser l'accès et l'éducation à une alimentation de qualité

Les engagements

Les engagements des consom'acteurs ? Le pré-financement de la production, la solidarité vis-à-vis des aléas naturels, l’implication dans la gestion du groupe

Les engagements de l’agriculteur ? Une production de qualité et diversifiée, échange et transparence au niveau économique et sur les techniques de production.

L'AMAP en trois questions :

  • Comment le prix est-il fixé ? Il est fixé conjointement par le producteur et les consommateurs afin qu’il permettre au producteur de couvrir ses frais de production et de dégager un revenu décent, tout en restant accessible au plus grand nombre de consommateurs
  • Quelles sont les méthodes de production ? Elles sont respectueuses de l’Homme et l’environnement (souvent bio).Les produits sont locaux, de saison, frais.
  • Comment se passe la distribution ? Les consommateurs définissent avec le producteur en début de saison la diversité et les quantités approximatives de produits désirés, ainsi que jour, lieu et horaire de distribution. Les consommateurs et le producteur se rencontrent pour discuter à chaque distribution. Des animations sont également organisées à la ferme.

Liens utiles

Site national des AMAP 

Le réseau des AMAP d’Ile de France 

 ____________________________________________________________________________________

Stop pub

Stop pub, c'est moins de prospectus dans votre boîte aux lettres! En apposant un auto-collant sur sa boîte aux lettres, vous contribuez à réduire la quantité de prospectus produits.
850 000 tonnes, c’est le poids des courriers non adressés (publicités, informations locale, etc.) envoyés chaque année, soit 31 kg par foyer de papier dans la boîte aux lettres.

Pourquoi refuser la pub ?

  • Économiser du papier, et donc :
  • Économiser du bois (~30kg), de l’eau (jusqu’à 600L), de l’énergie, de l’encre et des métaux lourds, des adjuvants et des colorants.
  • Une économie sur le recyclage de tous ces futurs déchets.
  • Préférer la consom’action à l’influence de la publicité !

Combien ça coûte ?

40 kg de déchets à recycler = 6€, soit 127 000 € pour recycler l’ensemble des productions de papiers des boîtes aux lettres.

D’où viennent les courriers non adressés ?

  • 80% sont des publicités
  • 13% des journaux d’annonces
  • 7% des journaux des collectivités

Seules les publicités sont filtrées par l’étiquette stop pub. Les journaux continuent à être distribués dans les boîtes aux lettres.
Evidemment, tous ces prospectus se recyclent. N’oublions pas de pratiquer le tri-sélectif !

Où trouver un autocollant stop pub ?

Des autocollants stop pub sont disponibles en mairie. Vous pouvez également l’imprimer depuis  le site du ministère de l’Écologie, du Développement durable et des transports et du logement. 

Liens utiles

Organiser une opération Stop pub- OPTIGEDE:

Les déchets des ménages- ADEME :

________________________________________________________________________________________________

Optez pour le covoiturage

80% des automobilistes sont seuls dans leur voiture. Encombrement des voies, îlots de pollution, problèmes de stationnement, utiliser sa voiture autrement est impératif.

Des bonnes raisons de covoiturer :

  • Diminuer ses frais de déplacement
  • Faire des rencontres
  • Être solidaire, et aider ceux qui ont moins de facilité à se déplacer
  • Lutter contre la pollution (atmosphérique, sonore, …)
  • Se déplacer plus facilement car cela diminue les risques d’embouteillage
  • L’attention à la conduite est améliorée du fait de la présence de passagers

Comment ça marche ?

Chaque passager paye sa part de trajet. Si la voiture a une capacité de 5 places, chaque passager va payer 1/5ème des frais du trajet et d’essence. On a donc tout intérêt à covoiturer un maximum de passager.
Le covoiturage prend en compte les frais d’essence et les frais de péage. Il ne prend en compte ni l’usure du véhicule ni les frais annexes (arrêts, pannes, …)
Les sites de covoiturage (liste non exhaustive) :

Avant de prendre la voiture:

  • Vérifier la pression des pneus: 0,5 bars en moins, c’est 2,4 % de carburant de plus, soit 33 € et 58 kg de CO2 par an
  • contrôler l’huile, l’essence et les équipements.
  • règler la climatisation: économiser ainsi jusqu’à 4€ tous les 100 kms.
  • Vérifier les équipements extérieurs: une galerie non utilisée fait surconsommer inutilement 10% de plus.
  • Publier mon trajet sur un site de covoiturage: cela permet de diminuer les frais et la pollution par personne.

Liens utiles

Se déplacer malin- Guide de l’ADEME : 

La voiture- ADEME