Le Donjon

La tour du vieux MaurepasL'histoire de notre ville est riche, mais aussi ancienne ; elle remonte au quatrième millénaire avant notre ère.

Passons sur plus de 300 ans d´occupation romaine et sur les multiples invasions qui ponctuent ensuite l'histoire de notre région, pour nous arrêter au VIIIe siècle, au moment des invasions Normandes.
Les terres de Malrepast appartiennent alors à l'abbaye de Saint Denis. Face au danger Normand, l'abbé décide de céder la châtellenie à une famille du terroir, capable de la défendre efficacement. Cette famille prend alors le nom de son village, tandis que les paysans se regroupent autour de la demeure des Malrepast. Progressivement, l´ancienne demeure de bois est remplacée par un château de pierre, plus à même de résister aux invasions, aux pillages ou aux incendies.

 


L’église Saint-Sauveur

Chapelle seigneuriale édifiée en bois au IXe siècle, cette église est reconstruite avec un chœur roman de deux travées et une nef à trois travées. Pendant la guerre de Cent Ans, les français pillent la châtellenie et la chapelle reste ouverte à tous les vents. Il reste aujourd'hui une ouverture ogivale d'arcade en tiers point sur la façade nord, là où était le pont-levis. Au début du XVIe siècle, les marguilliers entreprennent les travaux de restauration des l'église. Le trésor de la paroisse, caché dans le banc d'œuvre, est placé sous la double responsabilité des marguilliers et du curé. A la fin du siècle, Jean-Fréderic Phélypeaux, comte de Maurepas, achève les aménagements intérieurs. En février 1790, conformément aux textes officiels, les élections devant désigner le premier maire et le premier « conseil général » de la commune se font dans la plus grande salle du village, la sacristie. Le curé Daudrieu est élu maire par les 80 citoyens actifs de la commune.