Le bruit des sabots n’a pas fini de résonner à Maurepas. Le bilan de cette première expérience menée cet été a été très positif.

 

Vous les avez sans doute croisés cet été au coeur du centre-ville ou le long des berges du bassin de la Courance: Sophie, policière municipale à Elancourt, et Jean-Michel, son collègue de Maurepas du haut de leurs chevaux Quocktail et Tizi. La brigade équestre, en expérimentation jusqu’au 18 août par les deux communes, est rarement passée inaperçue. Les chevaux de la police ont crée l'attraction.

Les Maurepasiens n’hésitaient pas à sortir leurs téléphones portables pour réaliser des selfies avec la police montée. « Les gens venaient nous parler, poser des questions et surtout prendre des photos », racontent Sophie et Jean-Michel. « La brigade équestre permet d’avoir un contact plus facile avec les habitants car le cheval apporte un côté sympathique, ce n’est pas toujours le cas de la voiture de police », annonce Olivier Pruvost, chef de service de la police municipale.

 

Une image positive et écologique

 

Myriam Debucquois, 2e adjointe déléguée à la sécurité et tranquillité publique, ne tarit pas d’éloges sur ces auxiliaires de police. « Ce n’est pas une unité qui est là pour le décor, elle a fait du très bon boulot », lance l’adjointe au maire. La brigade a assuré de véritables missions de sécurisation notamment sur les lieux des manifestations sportives et culturelles (fête nationale, vide greniers …) et a mené avec efficacité l’opération tranquillité absence (OTA) durant les vacances d’été. « La hauteur du cheval permet de jeter facilement un oeil au-dessus des clôtures des pavillons et de vérifier s'il n'y a pas de problème, ce qui n’est pas le cas en voiture ou à vélo » explique Olivier Pruvost. « On a testé les chevaux dans différents univers. De la surveillance autour des pavillons, au Bassin de la Courance, au centreville, lors des événements etc. La police montée a démontré qu’elle savait s’adapter et qu’elle était efficace. Le bilan des deux mois est très positif. » ajoute-t-il. « Les seules interrogations des riverains concernent le nettoyage des voies salies par le crottin de cheval. Qu'ils se rassurent, les agents de la propreté veillent.» conclut-il. L’expérience étant concluante, la ville envisage de renouveler l’opération l’année prochaine.

 

 

 

 
Mentions légales /  Contribution /  Contactez-nous /  Accessibilité /  Plan du site / 
 

Hôtel de ville

2, place d'Auxois, 78310 Maurepas

Téléphone : 01.30.66.54.00